Galerie

Achat | Vente

Artistes

Commande  

(vide)

Informations



Maurice MOUTON, Jeune Femme à la parure de corail, 1822

En stock

Inv. 252M


Maurice MOUTON (Etuz, Haute Saône, vers 1765 - après 1831), actif à Besançon, Jeune Femme aux initiales "A.L.", à la parure de corail, revers avec autel de l'Amour en travail en cheveux


Prix/price : 1 500,00 € 

Miniature sur ivoire

Signée et datée à gauche:  Mouton à Besançon L’an 1822

Diam. 4,7 cm

Médaillon double face en or à motifs de demi-perles

Diam. 5,2 cm

Au revers, joli travail en cheveux, figurant, à l’ombre de deux arbres, deux colombes sur l’autel de l’Amour qu’observe un chien assis (Fidélité), avec les initiales  A.L. dans un médaillon.

Provenance : hôtel Drouot, étude Kapandji, 9 février 2011, n° 205, « probablement par Maurice Mouton »

 

Artiste franc-comtois, peintre de portraits à l’huile, au pastel et en miniature, Maurice Mouton fut élève de l’école des Beaux-Arts de Besançon à partir de 1783. Lauréat des « élèves commençants », il reçut du jury de l’école un prix d'encouragement de douze livres. Peut-être a-t-il un lien avec M. Mouton employé aux fours à la manufacture de Sèvres en 1787-1789.

Les premières miniatures que l’on connaisse de lui remontent à l’Empire et s’échelonnent de 1812 à 1830. Il fit une bonne partie de sa carrière à Besançon, où il est signalé par cette miniature en 1822 et où il travaillait encore en 1831. Ce fut un artiste qui savait dessiner et qui fut d’un honnête talent en miniature. Il travaille ici d’un pinceau délicat et laisse beaucoup d’ivoire en réserve pour le visage, et ombre légèrement les chairs d’ocre et de marron.

Le musée des Beaux-arts de Besançon conserve de lui deux pastels. Ses miniatures sont rares : nous n’en avons dénombré que sept à ce jour, dont celle-ci.

Ce portrait de jeune franc-comtoise est un très charmant gage d’amour et de fidélité, inséré dans un médaillon à la ciselure particulièrement soignée. La mode portée par la jeune femme est typique de l’époque Restauration, avec sa parure de corail (peigne, boucles d’oreilles, chaîne à triple rang et croix), sa robe de satin à bustier à pois blancs, manches ballons à soufflets et dentelle.

 

Etat : bon, avec ivoire très légèrement gondolé. Un petit manque de cheveux au revers au tronc d’arbre.

 

Maurice Mouton had a good drawing and was early on a laureate of the school of Besançon in 1783. In miniature, he showed a fair talent. Only 7 of his miniatures are recorded, included this one, a portrait of a lady from Besançon, in 1822. The reverse is a perfect token of love and affection, with a work in hair representing an altar to love with two doves and the joined letters AL.

The Fine Art Museum of Besançon owns two pastels from Mouton.

 

Bibl. : Schidlof, 1964, p. 576. Blättel. Bénézit. Lemoine-Bouchard, Les peintres en miniatures, 2008.

Maurice MOUTON, Jeune Femme à la parure de corail, 1822
Maurice MOUTON, Jeune Femme à la parure de corail, 1822
Maurice MOUTON, Jeune Femme à la parure de corail, 1822

Siège social et correspondance : 13 rue des Petites Ecuries, 75010 Paris. Tél : 01.53.34.05.33  - Contact
©2015 Nathalie Lemoine-Bouchard, tous droits réservés.